Reportages
Macédoine
FR / EN
2013. Ce travail photographique a été réalisé sur une invitation de l’Institut Français de Skopje - Macédoine.
Une carte blanche m’a été donnée pour photographier, le temps d’une semaine, la cité dans sa diversité architecturale et ethnique.
Traverser la ville revient à parcourir un livre d’histoire. Les quartiers au nord du fleuve Vardar, marqués par une population musulmane d’origine majoritairement albanaise, mais également turque et rom, possèdent des mosquées et autres bâtiments de style ottoman qui n’ont pas bougé depuis des siècles, malgré le grand tremblement de terre de 1963.
De l’autre côté de l’eau, les macédoniens orthodoxes sont clairement chez eux. L’architecture n’y est plus du tout la même. Quelques rares vestiges, comme la gare routière à l’état de ruine ou quelques belles bâtisses, datent d’avant le séisme. Depuis, les projets d’urbanisme et styles architecturaux se sont succédé pour reconstruire et repenser la ville. Notamment avec le programme de Kenzo Tange, mêlant des réalisations modernistes et brutalistes, marquant l’époque yougoslave socialiste. Le programme urbanistique actuel « Skopje 2014 », véritable propagande politique, tente de glorifier la nouvelle nation à travers de nombreuses statues et bâtiments. Il s’agit cette fois-ci de styles baroques et néo-classiques pompeux, voire complétement kitsch.
La découverte de Skopje est donc un choc des styles et des cultures, à l’image des Balkans.
C’est cette diversité que j’ai essayé de retranscrire à travers ce regard extérieur et fugitif sur une ville en perpétuel questionnement, mais toujours active.

FR / EN
2013. This photography project was carried out on the invitation of the French Institute of Skopje – Macedonia.
I was given carte blanche to photograph, in one week, the city in its architectural and ethnic diversity.
Roaming the city was like browsing a history book. The districts north of the river Vardar, marked by a muslim population mainly of Albanian origin, but equally Turkish and Roma, have Ottoman style mosques and other buildings that haven’t changed for centuries, despite the huge earthquake of 1963.
On the other side of the water, the Orthodox Macedonians are clearly at home.  The architecture is completely different. Some rare remnants, like the bus station in a state of ruin or some beautiful buildings, date from before the earthquake. Since then, urban planning projects and architectural styles have followed one another to reconstruct and rethink the city.  Notably with Kenzo Tange’s programme, mixing modern and brutalist structures, marking the Yugoslavian socialist era.  The current urban planning programme « Skopje 2014 », veritable political propaganda, attempts to glorify the new nation through numerous statues and buildings.  This time it takes the form of baroque and neoclassical pomp, if not outright kitsch.
Discovering Skopje is therefore a shock of styles and cultures, in the image of the Balkans.
It is that diversity I tried to retransmit, through this fleeting view from the outside looking in, of a city in perpetual question, but always lively.
Face aux montagnes du sud de Skopje - Vers le village Sonje
La croix du Millénaire (1066m) et un observatoire sur les montagnes du sud de Skopje - Vodno
Résidence universitaire Gotsé Deltchev (1971-1975), par Georgi Konstantinovski. Architecture brutaliste ou métaboliste
Résidence universitaire Gotsé Deltchev (1971-1975), par Georgi Konstantinovski. Architecture brutaliste ou métaboliste
Bâtiment de la radio et télé MRT - Makedonska Radio Televizija. Par Kiril Acevski, Nako Manov, Haralampie Josifovski (1971-1983)
Devant le complexe de la Banque Nationale de la République de Macédoine, par Radomir Lalovic et Olga Papes (1975)
Réalisation moderniste, rue du 11 octobre
Opéra et Ballet macédoniens par le cabinet slovène
Gare routière faisant partie du programme d'urbanisme de Kenzo Tange (1968)
Bâtiment de la poste centrale, de style brutaliste, par Janko Konstantinov (1974) et son extension contemporaine, un parking
Ancienne gare ferroviaire néobyzantine, par Velimir Gavrilovic (1938). Partiellement détruite après le grand tremblement de terre de juillet 1963
Pêcheur devant le nouveau Ministère des affaires étrangères, programme de Skopje 2014
Cathédrale Saint Clément d'Ohrid de Slavko Brezovski (1966-1990) et bâtiments de Dragan Brezovski en arrière-plan (1980)
Macedoine_Skopje_2013-09_332nb
Maison-mémorial de Mère Teresa, de Vangel Bozinovski (2009)
Statue de Skanderbeg, héros albanais du XVe siècle. Par Thoma Thomai  Dhamo (2006)
Commerces du quartier ottoman
Marché au Vieux Bazar du quartier Tchaïr
Porteurs à la sortie du vieux bazar, quartier Tchaïr
Vendeur devant l'entrée du parc de loisir
Zone de loisir. Fôret Vodno, proche du site de la croix du Millénaire